Le musée René Magritte: un pont entre surréalisme et abstraction

Depuis 10 ans, le Musée René Magritte propose des expositions temporaires sur les deux grandes avant-gardes du XXème siècle : Surréalisme et Abstraction. Les artistes exposés sont tous des représentants belges de ces deux tendances : René Guiette en 2006,  ELT Mesens en 2007, Edmond Van Dooren en 2008 et Francine Holley

_dsf4264
Francine Holley, « Sarabande », 1953

Mais pourquoi montrer des œuvres abstraites dans un musée dédié au maître du Surréalisme? On oublie souvent que Magritte a débuté sa carrière comme peintre cubo-futuriste, à l’instar de quelques camarades tout juste sortis de l’académie (Victor Servranckx, Pierre-Louis Flouquet, Karel Maes…). Par manque de succès, la plupart d’entre eux se sont tournés vers d’autres voies au milieu des années 1920. Magritte a pour sa part rejoint un groupe de poètes aux idées proches de celles du manifeste d’André Breton. Il devint le précurseur de la peinture surréaliste en Belgique, suivi par Paul Delvaux dans les années 1930.

chasse
Le rendez-vous de chasse, le groupe surréaliste belge (Bruxelles, 1934) ©photo studio Jon Rentmeesters. Premier rang de gauche à droite: Irène Hamoir, Marthe Beauvoisin, Georgette Magritte. Deuxième rang de gauche à droite: E.L.T. Mesens, René Magritte, Louis Scutenaire, André Souris, Paul Nougé

Après la seconde guerre mondiale, le surréalisme et l’abstraction étaient les deux tendances majeures de la scène artistique européenne. Des marchands américains comme Peggy Guggenheim ou Iolas défendaient conjointement ces deux mouvements dans leurs galeries d’avant-garde. Alors que certains de ses contemporains osaient un retour vers l’abstraction dans les années 1950, Magritte ne fut jamais tenté d’y revenir. Il fut néanmoins témoin de l’épanouissement de cette nouvelle abstraction belge, stimulée par de jeunes artistes de talent et entretenant même des contacts avec certains d’entre eux (Pierre Alechinsky, Pol Bury).

pierre-alechinsky-4d3g_s
Pierre Alechinsky

Les plus importants représentants de l’avant-garde abstraite et surréaliste sont présents dans la collection du Musée René Magritte. André Garitte, le conservateur et mécène du Musée René Magritte, a rassemblé en quelques dizaines d’années une impressionnante collection d’art moderne belge. Cette passion pour l’art, André Garitte souhaite la partager avec le plus grand nombre d’entre-nous. Il a ainsi choisi de mettre son patrimoine à disposition du public en créant en 1994 une ASBL « Le Musée René Magritte ». Depuis ce jour, cette ASBL contribue au rayonnement artistique de la Belgique en valorisant les talents que ce pays a générés. La construction d’un musée annexe présente un nouveau défi à relever et permettra ainsi de faire connaître au public l’histoire palpitante de l’avant-garde.

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

You are commenting using your Google account. Déconnexion /  Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s